Actualités

Du 2 au 5 mai 2019, le Musée du Désert (Mas Soubeyran, Mialet - Gard) reçoit le XXXIVe COLLOQUE DES MUSEES PROTESTANTS (28ème RENCONTRE EUROPEENNE).



Les musées du protestantisme dans l’espace francophone sont des musées d’histoire, en lien avec une mémoire locale, élargie parfois à l’espace national. Comme tous les musées d’histoire, ils ont une double fonction de conservation patrimoniale et de communication. Le colloque 2019 se concentrera sur la fonction de communication, autrement dit la fonction culturelle et sociale de ces musées. S’agissant de l’histoire d’une minorité religieuse dans la France catholique, la représentation de cette histoire, histoire de guerres et de persécution, est embarrassante. En effet, d’un côté le christianisme est ignoré dans la société sécularisée du XXIe siècle et dans l’école laïque, mais d’un autre côté la spiritualité protestante, au minimum la mémoire protestante, est toujours vivante. Quelle histoire racontent ces musées et comment ? Les musées du protestantisme : quels media sont-ils ?

Programme : 
Jeudi 2 mai 2019

21 h : Bienvenue et ouverture du colloque

Conférence de Patrick Cabanel
"A quoi peuvent servir des musées du protestantisme dans la France du XXIe siècle ?"
(au Capitole, 10 place de l’Hôtel-de-ville, Alès)


Vendredi 3 mai 2019


Visite du Musée du Désert avec ses nouvelles salles d’exposition ouvertes en 2019 (plusieurs groupes) et du Mas Soubeyran (lieu de l’Assemblée annuelle)


14 h : Table ronde présidée par le pasteur Marcel Manoël, ancien président du Conseil national de l’ERF (EpudF) sur la thématique du colloque, avec la participation de Didier Travier (Conservateur des fonds patrimoniaux, Carré d’art – Nîmes), Patrick Cabanel, Ariane Dahan (Directrice du musée Maison John et Eugénie Bost).


21 h : Les camisards, guerrilleros de la foi. Un film de Thomas Gayrard, narré par le comédien Lionnel Astier (au Capitole, 10 place de l’Hôtel-de-ville, Alès)


Samedi 4 mai 2019


Excursion dans les Cévennes méridionales 


21 h : Concert de gospel au Temple EpudF/UnepreF (place du temple, Alès) avec les groupes Mistral Gospel et Les voix sans chaînes.

Dimanche 5 mai 2019


10 h 30 : Culte à Mialet présidé par le pasteur Claude Baty, ancien président de la Fédération protestante de France


12 h 30 : Déjeuner à Mialet (avec l’ensemble des membres de la paroisse)


___________________________________


La Société d'histoire du protestantisme de Montpellier a le plaisir de vous convier à la conférence que donnera 


Madame Simone MAZAURIC,
de l'Académie de Nîmes,
Professeur émérite de philosophie de l'Université de Lorraine,

"Le physicien nîmois Claude GUIRAUD (1612-1657) et la vie savante dans le Midi réformé"

mardi 27 mars 2019, à 17h30,

à l'Université Paul-Valéry,
Site de Saint-Charles (place Albert-1er),
salle 001 (au rez-de-chaussée, cour de gauche).

Tram : L1 et L4, arrêt Albert-1er.
Entrée libre.

Conférence organisée par le laboratoire CRISES de l'Université Paul-Valéry.




____________________________

* Vidéo-conférence en ligne :

Vous pouvez retrouver sur le site de la médiathèque de Montpellier, dans le cadre du cycle de conférences consacré à l'histoire de Montpellier, la vidéo sur le
par Pierre-Yves Kirschleger (Université Paul-Valéry Montpellier 3).

Cette conférence est la septième d’un cycle consacré à la présentation des principales conclusions de la nouvelle Histoire de Montpellier, publiée chez Privat, en janvier 2016.
 Le patrimoine protestant dans la ville de Montpellier est extrêmement modeste, à tous les points de vue : c’est un patrimoine qui ne remonte pas au-delà du XIXe siècle ; les bâtiments sont très peu nombreux (deux temples et un cimetière), et leur décoration, intérieure et extérieure, est en général réduite à sa plus simple expression.
Or le paradoxe est que ce patrimoine n’est pas le reflet du rôle joué par le protestantisme et par les protestants dans l’histoire de la ville : à la fin du XVIe siècle, Montpellier est une capitale politique et intellectuelle protestante. Et si le protestantisme survit clandestinement au XVIIIe siècle, il retrouve au XIXe une place de premier plan.
 Cette conférence met en lumière le rôle joué par les protestants dans l’histoire de la construction de Montpellier, dans les domaines politique, économique, scientifique ou culturel (comme l’exposition Frédéric Bazille l’a illustré).