Nos prochaines conférences

La Société d'histoire du protestantisme

sera heureuse de vous retrouver le samedi 11 mars 2017, à 16 heures
pour la conférence de 

M. Thierry PELLECUER,
doctorant en théologie,

"La résistance arménienne et le génocide (1915-1918)"


Lieu :
Faculté de théologie protestante de Montpellier,
salle GIDE,
45 avenue Villeneuve d'Angoulême.
Parking ; Tram L2 et L4 (arrêt Nouveau-Saint-Roch).




* Programme à venir : 

- samedi 22 avril
M. Georges VIDAL, agrégé et docteur HDR en histoire,
sur le christianisme social.

- samedi 13 mai :
Mlle Ilheme BEYYOUDH, diplômée d'histoire,
"Religion et société aux Etats-Unis : qu'enseigne-t-on aux élèves français ?"

- samedi 10 juin :
M. Evert van de POLL, professeur à la Faculté de théologie évangélique de Louvain (Leuven) en Belgique,
"Les protestants et l'émergence des droits de l'Homme".

___________________________

* Actualité :

Sur son blog, le chercheur Sébastien Fath rend un bel hommage à notre président, Jacques DELTEIL, brutalement décédé le 30 septembre dernier, dont l'activité infatigable a été le pilier du développement et du rayonnement de notre Société depuis sa création :

http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2016/12/22/la-societe-d-histoire-du-protestantisme-de-montpellier-5890013.html

_____________________________

* Vidéo-conférence en ligne :

Vous pouvez retrouver sur le site de la médiathèque de Montpellier, dans le cadre du cycle de conférences consacré à l'histoire de Montpellier, la vidéo sur le

« Rôle des protestants dans l’histoire de Montpellier du XVIe au XXIe siècles »,

par Pierre-Yves Kirschleger (Université Paul-Valéry Montpellier 3).

Conférence de Pierre-Yves Kirschléger « Le rôle des protestants dans l’histoire de Montpellier du XVIe au XXIe siècles » |
Cette conférence est la septième d’un cycle consacré à la présentation des principales conclusions de la nouvelle Histoire de Montpellier, publiée chez Privat, en janvier 2016.
 Le patrimoine protestant dans la ville de Montpellier est extrêmement modeste, à tous les points de vue : c’est un patrimoine qui ne remonte pas au-delà du XIXe siècle ; les bâtiments sont très peu nombreux (deux temples et un cimetière), et leur décoration, intérieure et extérieure, est en général réduite à sa plus simple expression.
Or le paradoxe est que ce patrimoine n’est pas le reflet du rôle joué par le protestantisme et par les protestants dans l’histoire de la ville : à la fin du XVIe siècle, Montpellier est une capitale politique et intellectuelle protestante. Et si le protestantisme survit clandestinement au XVIIIe siècle, il retrouve au XIXe une place de premier plan.
 Cette conférence met en lumière le rôle joué par les protestants dans l’histoire de la construction de Montpellier, dans les domaines politique, économique, scientifique ou culturel (comme l’exposition Frédéric Bazille l’a illustré).