Actualités

Chers amis,

En cette fin du mois de janvier, la Société d'histoire du protestantisme de Montpellier vous présente ses meilleurs voeux.

Pour cette nouvelle année, la Société s'adapte et modifie son fonctionnement : nos conférences auront lieu désormais le jeudi à 18 heures.

Notre premier conférencier sera M. Joost Röselaers, pasteur à Amsterdam,

sur les "Remonstrants. Histoire et défis actuels"

jeudi 13 février 2020, à 18 heures,
à la faculté de théologie protestante

(45 avenue Villeneuve d'Angoulême. Parking. Tram L2 et L4 arrêt Nouveau-Saint-Roch).

Résumé : 

Les Remonstrants sont un courant protestant né au début du 17e siècle au sein de l'Eglise réformée des Pays-Bas.
A la suite de Jacobus Arminius, ils refusent la prédestination et défendent le libre examen. En 1610, les "arminiens" présentent aux Etats de Hollande et de Frise une "remontrance" en cinq actes, qui formulent leurs points de désaccord avec le calvinisme de l'Eglise réformée hollandaise.
Ainsi naît le mouvement des "Remonstrants" (ou remontrants), qui existe toujours actuellement.


Au plaisir de vous retrouver nombreux.
Image en ligne
_____________________________

Le méthodisme et les autres protestantismes en France
Journée d’étude organisée à l’Institut Protestant de Théologie,
Faculté de Montpellier, 13 rue Louis-Perrier,
Salle Gide

La Société d'histoire du protestantisme de Montpellier vous convie à cette journée d'études qu'elle co-organise, 
samedi 23 novembre 2019, de 9h à 17h.

Argumentaire : 
Le programme de la journée d’étude 2019 veut témoigner à nouveau du rayonnement du méthodisme, en élargissant l’étude à ses relations, qu’elles soient amicales, concurrentielles ou même conflictuelles, avec les autres protestantismes présents dans l’hexagone. 
N’ayant comme seule interlocutrice, au début du XIX e siècle, l’Église réformée de France divisée à partir de 1848, ces relations se sont complexifiées entre 1870 et 1939 par l’apport, nombreux et varié, de théologies et d’ecclésiologies venues d’outre-Atlantique. 
Nous souhaitons réunir, pendant cette journée d’étude, un certain nombre de spécialistes ayant tous pour mission d’explorer les relations de ces protestantismes exogènes avec le méthodisme wesleyen en France.
Programme
9h-9h15 : Accueil des participants et présentation de la journée par Jean-Louis Prunier
9h15-10h : « Méthodisme, Mouvements radicaux de sanctification, et pentecôtisme en France (1870-1938) : trajectoires et relations » par David Bundy
10h-10h30 : discussion animée par Jean-François Zorn

11h-11h45 : « “Esprit qui les fis vivre...” Le pasteur réformé Louis Dallière (1897-1976) et le renouveau d’une pneumatologie protestante en France » par David Bouillon

13h45-14h30 : « La mission méthodiste épiscopale américaine en France de 1905 à 1931, ses liens avec les autres Églises » par Christiane Guttinger
14h30-15h15 : « “En avant : notre cri de guerre !” L’arrivée de l’Armée du Salut en France et ses relations avec les Églises protestantes à la fin du XIX e siècle » par Marc Muller
15h15-16h : discussion des deux interventions animée par Gilles Vidal
Conclusion de la journée par Pierre-Yves Kirschleger



____________________________



* Vidéo-conférence en ligne :


Vous pouvez retrouver sur le site de la médiathèque de Montpellier, dans le cadre du cycle de conférences consacré à l'histoire de Montpellier, la vidéo sur le
par Pierre-Yves Kirschleger (Université Paul-Valéry Montpellier 3).

Cette conférence est la septième d’un cycle consacré à la présentation des principales conclusions de la nouvelle Histoire de Montpellier, publiée chez Privat, en janvier 2016.
 Le patrimoine protestant dans la ville de Montpellier est extrêmement modeste, à tous les points de vue : c’est un patrimoine qui ne remonte pas au-delà du XIXe siècle ; les bâtiments sont très peu nombreux (deux temples et un cimetière), et leur décoration, intérieure et extérieure, est en général réduite à sa plus simple expression.
Or le paradoxe est que ce patrimoine n’est pas le reflet du rôle joué par le protestantisme et par les protestants dans l’histoire de la ville : à la fin du XVIe siècle, Montpellier est une capitale politique et intellectuelle protestante. Et si le protestantisme survit clandestinement au XVIIIe siècle, il retrouve au XIXe une place de premier plan.
 Cette conférence met en lumière le rôle joué par les protestants dans l’histoire de la construction de Montpellier, dans les domaines politique, économique, scientifique ou culturel (comme l’exposition Frédéric Bazille l’a illustré).